9 conseils de sécurité pour l’été

9 conseils de sécurité pour l’été

16 mai 2019 Non Par Valérie

1. Nagez en compagnie d’un copain

Quelle que soit la situation, ne nagez jamais seul. Presque tous les cas de noyade peuvent être évités ou les conséquences moins graves s’il y a quelqu’un pour prodiguer les premiers soins ou pour aller chercher de l’aide. Le système de jumelage est si efficace qu’il est utilisé dans toute situation de danger par l’armée, l’armée de l’air et la marine en France.

2. Assurez-vous que vous pouvez voir le drain de fond

Si vous ne pouvez pas voir le drain de fond, cela signifie que l’eau n’est probablement pas assez propre pour y nager.

Si vous n’êtes pas sûr, vérifiez vous-même la qualité de l’eau de la piscine. Achetez des bandelettes de test auprès de votre quincaillerie locale ou dans votre magasin spécialisé dans les piscines.

En suivant les normes, l’eau de la piscine doit avoir un taux de chlore libre de 1 à 3 parties par million et un pH compris entre 7,2 et 7,8.

3. N’avalez pas l’eau

Les éclosions de maladies liées à l’eau à des fins récréatives ont augmenté de façon constante au cours des deux dernières décennies. Le cas le plus courant est la diarrhée, qui peut être causée par des microbes comme le Crypto (Cryptosporidium), le Giardia, le Shigella, le norovirus et l’E. coli, qui peuvent tous se trouver dans l’eau.

Habituellement, le chlore tue tous les germes. Mais pour être sûr, gardez l’eau dans la piscine et hors de votre bouche.

A la plage

4. Nagez prudemment

Cela semble évident, mais voici trois choses auxquelles vous n’avez peut-être pas pensé :

  • Système de drapeaux

Vérifiez s’il y a des drapeaux qui flottent sur la plage pour vous dire s’il est sécuritaire de nager.

Le rouge signifie « Danger : Pas de baignade, » le jaune signifie « Attention : demandez conseil auprès des riverains. Un drapeau rouge et jaune signale une zone de baignade patrouillée par des sauveteurs, un drapeau violet indique la présence d’organismes nuisibles marins (comme les méduses ou les requins) et un drapeau à carreaux noir et blanc indique une zone où il est formellement interdit de nager.

  • Attention au contre-courant

Si vous sautez dans l’eau et ce, de haut, faites attention à toujours vous lancer les pieds en premier. En fait, vous n’avez aucune idée de ce qu’il y a sous les vagues. Imaginez une seconde votre cas si vous êtes pris dans un courant de retour (alias « le contre-courant »). Dans ce cas-là, il est recommandé de passer sur le côté parallèle à la plage. Abstenez-vous de nager à contre-courant.

5. L’alcool et les sports nautiques ne font pas bon ménage

Vous vous souvenez quand votre mère vous disait de ne pas nager après avoir mangé ? Il s’avère que ce n’est qu’un conte de vieilles femmes mais boire (de l’alcool) est une autre histoire.

Il peut être agréable d’avoir un verre tout en se détendant sur la plage mais n’allez pas nager une fois que vous avez commencé à boire. Les statistiques montrent que l’alcool est en cause dans jusqu’à la moitié des décès associés aux loisirs nautiques comme la natation, la navigation de plaisance, le surf.

6. Vérifiez la qualité de l’eau

La qualité de l’eau de mer peut changer au cours des saisons. Par exemple, la situation est bien pire immédiatement après une tempête de pluie car l’eau qui s’écoule sur la plage peut provenir de systèmes de traitement des eaux usées qui débordent.

D’autres facteurs environnementaux et saisonniers peuvent affecter la qualité de l’eau, alors consultez toujours les autorités locales ou les sites web régionaux avant de vous mouiller.

A l’extérieur

7. Portez de l’écran solaire

Un coup de soleil grave peut gâcher votre week-end, mais ce n’est pas le pire que le soleil puisse faire.

La surexposition aux rayons ultraviolets du soleil augmente considérablement le risque de développer un cancer de la peau plus tard dans la vie, y compris le mélanome qui peut mettre la vie en danger. Portez toujours un écran solaire ayant un indice de protection solaire d’au moins 15 et réappliquez-le toutes les deux heures lorsque vous êtes sous le soleil. Apprenez-en davantage sur les écrans solaires et découvrez quels sont ceux qui sont les plus sûrs et les plus efficaces.

8. Ne vous faites pas mordre par les insectes

Avec tout le temps que vous allez passer à l’extérieur pendant les mois d’été, vous allez forcément avoir quelques rencontres proches avec toutes sortes d’insectes. Évitez les endroits où les insectes ont tendance à se rassembler et n’utilisez pas de savons parfumés, de parfums ou de laques lorsque vous êtes dans la nature. Si vous prévoyez vous trouver dans une zone où les insectes sont nombreux, utilisez un insectifuge et réappliquez autant de produit que nécessaire.

9. Ne jouez pas avec le feu

Le plaisir des feux d’artifice et des grillades en plein air est indéniablement une partie essentielle de l’été mais il est important de reconnaître que ces activités peuvent être dangereuses.

Plus de 10 000 personnes sont blessées chaque année à cause des feux d’artifice. De plus, 64 % des blessures annuelles liées aux feux d’artifice se produisent entre le 22 juin et le 22 juillet.

Cet été, soyez prudents : consultez ces lignes directrices sur la sécurité des feux d’artifice et ce guide pour éviter les blessures près du grill et peu importe où vous êtes ou ce que vous faites cet été, assurez-vous de lire ces conseils pour combattre la chaleur.